Rangements.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 elle pourrait t'abimer ▬ deter

Aller en bas 
AuteurMessage
yoppy

yoppy

Messages : 4
Date d'inscription : 09/01/2019

MessageSujet: elle pourrait t'abimer ▬ deter   Jeu 10 Jan - 19:53

mais tu voudrais qu'elle soit ta reine ce soir


PRÉNOM(S) ET NOM — Diane Echo Therese Electre Rurval, deux chacun choisis par ses deux "papas". auparavant elle s'appelait Echo.
ÂGE — ????
ORIENTATION SEXUELLE — DONT TOUCH DA CHILD- ne s'est jamais posée la question
HYBRIDITÉ — humaine (ancienne gardienne)

MÉTIER — aucun pour le moment
GROUPE — humaine
EN BREF — farceuse  ஜ affectueuse ஜ gamine ஜ téméraire ஜ étrange ஜ patiente
AVATAR — frisk (undertale)


tes pupilles peignent un doré inattendu, à la couleur des tournesols du jardin. ça te va si bien, te soupire zach. généreuse, mais, il rattrape son coup - te dis que t'es une maligne derrière tes airs innocents et qu'il y a un moment où ta chance et ton charme cesseront de fonctionner.


echo chante aisément ✘ echo chante doucereusement ✘ prend son temps ✘ ment par omission souvent ✘ pleine de secrets ✘ aime plaire ✘ bonne oreille ✘ sensible mais pas fragile ✘ notamment aux compliments sincères ✘ surjoue à la maison pour rendre des événements lambda dramatique ✘ enfant à coeur ✘ taquine beaucoup ✘ apprécie flirter sans attache ✘ ça a tendance à la mettre à mal des fois parce qu'on prend ses intentions au sérieux ✘ tendance à bouder ✘ clairement gâtée et qui en profite en plus ✘ croit toujours complètement en Ying ✘
Naître sous la protection du tout puissant, c'est rassurant - d'abord. contraignant, peut-être eventuellement, prises sous le poids d'attentes, de regards d'autres gardiens, existence qu'était la votre se limitait à la protection d'autrui - te donnait l'impression de ne pas mériter de vivre au delà. nées avec un but en commun clair, c'était vous, mais quelque chose a basculé.

éprise de peine pour ton ennemi, echo. la compassion gisante fait que tu te prend au piège, une prière, deux, trois. à ton temple, quelques mots, des terriens que tu vois. ça t'étonne, te remplit de curiosité. on te reconnaît. tu écoutes leurs dires, leurs peines. touchée, c'est la moindre des choses. tu caches à ta jumelle que tu t'approches de certains d'entre eux - des enfants dans lesquels tu reconnais une soif de vivre et une innocence. quelque uns s'en prennent à toi lorsqu'ils apprennent qui tu es, tu prends certains de leurs coups sans discuter.

pas un mot énoncé, seulement quelques bleus que tu caches. tu mens très bien, de ce sourire si pur. tu fais passer ça pour les douleurs qui peinent ton coeur et ton âme à la séparation de ta chère et tendre soeur qui n'en n'a pas idée. la douleur ne t'effraie pas. tu souhaites la comprendre, l'appréhender, l'apaiser même, ainsi tu percevais la protection d'ariesten - annihilation de la menace en en faisant des alliés. tu veux t'approcher de ceux qui te repoussent, qu'ils te partagent leurs mots, proposer des solutions, les aider à se faire intégrer, calmer leurs peurs, leurs pleurs. la milice ne rend en rien cela facile, ton travail n'est cependant pas, tu estimes de les rendre à l'autorité autant qu'il s'agisse vraiment de les empêcher de blesser les autres.

sympathiser est un bon remède, même si dans le monde réel il n'aboutit pas forcément à ses fins. aurait-il peut-être fallu que tu le comprennes, echo, qu'il n'était pas question de bonne volonté dans ce monde. tes actions eurent des conséquences - du jour au lendemain ta connexion avec ta soeur se tait. vous pouvez vous éloigner sans en mourir. vous vous regardez.

tu palis.

comment l'expliquer. vous en discutez. beaucoup de plausibilités, vous naissez avec des conditions après tout, un contrat invisible qui vous lie à Ying s'est fendu, tu ne te sens pas bien echo. ton corps se dépérit lentement, reprend le cours du cycle de la vie sans en demander ta permission. ce jour là tu te sens pleurer. c'est ta faute.

sans maison vous errez, perdues. sans chez vous c'est la liberté qui froisse et à la fois qui vous fait respirer.
une grande quantité de responsabilités disparaissent de tes épaules, mais pourtant
tu te sens toujours aussi redevable - ton avis n'a pas changé,
la source du problème "terrien" devrait se régler avec les dits concernés,
plutôt que de les traiter comme une masse incohérente
de monstrosité gouvernées par la loi du plus fort, incapable de changer.

((après tout
des monstres sans cœur
ne les auraient pas adoptées
elle et sa soeur.))

lol moi c'est machin je mem pas a dieu




(uc)


Dernière édition par yoppy le Lun 21 Jan - 19:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GAUTIER
Admin
GAUTIER

Messages : 229
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: Re: elle pourrait t'abimer ▬ deter   Jeu 10 Jan - 21:35

Ça a empiré Amy, quand ça a commencé à être plus qu’une simple voix. Ça a empiré Elly, quand t’as recommencé à t’appeler comme ça. C’était jamais qu’une anomalie, une brindille de différence au milieu de tes pensées détraquées, la voix de fond qui murmure l’opposé à chaque être. C’était le problème que chacun connaissait, un trouble parmi les innombrables qui t’avaient ainsi transformé. C’était Elly, la résonance d’une petite fille au caractère effacé, l’ombre d’un doute qui se glissait au sein du mécanisme menteur de ta personnalité. C’était jamais qu’un masque, depuis le début - les conséquences d’une éducation façonnée au millimètre et dont tu te pensais échappée.

C’était le passé sur lequel tu régnais, extérieure, jugeant froidement les acteurs d’une pièce de laquelle tu demeurais maîtresse - indifférente à l’horizon qu’entrevoyait le futur. Nonchalante Amy, se délectant du spectacle de sa famille implosée. Dangereuse Amy, les yeux brillants devant le sang que sa sœur contrôlait. Aveugle, se refusant à essayer de comprendre les sentiments qui la bouleversaient, prétextant leur absence - se berçant délicieusement de cette certitude d’y être imperméable. T’as toujours été la plus humaine, petite sœur aimante voilée d’une crinière noire censée te refléter. Nostalgique Elly, cherchant à regagner les plaisirs d’une existence que ton chagrin a enterré - et c’est ainsi qu’elle est devenue, s’affirmant, transformée par les quelques malheurs d’une gamine pour qui le futur repose sur la simple autorité de ses parents.

Ça a empiré Amy, quand il y a commencé à avoir d’autres toi. Ça a empiré, quand ces coquilles vides sont devenues la cible de la haine que tu gardais en toi. Ça a empiré, empiré, empiré, et dans ce cataclysme intérieur qu’était devenu ton esprit, livrée à toi-même, elle est venue pour ne plus te quitter. Il avait dit un jour que les S avaient tous une bonne raison d’avoir rejoint cette classe mais tu n’étais pas certaine de partager cette philosophie. T’avais toujours eu ça en toi Amy, cette envie de vengeance, ces sauts d’humeur étranges et dangereux - ces côtés imprévisibles et dangereux auxquels on t’a toujours associé. Ça a toujours été toi, comme un mal non-officiel, cherchant ta place sans jamais comprendre le raisons qui semblaient manquer. Ça a toujours été toi, désirant la chaleur d’une étreinte pour mieux réaliser combien celle du sang t’avait manqué.

T’étais ce paradoxe que personne comprenait, ces chocs d’émotions si puissants que le résultat en perdait son sens. T’étais comme ça Amelia. Pas vraiment saisissable. Impossible à cerner, baignant dans une folie si profonde qu’elle en a perdu ses repères.

Ça ne peut sans doute pas plus empirer Amy, c’est l’avantage. T’es
perdue entre deux choix, divisée entre deux entités que ton pouvoir façonne
parfois. C’était sans doute la solution, partager cette météorite si remplie
de chaos qu’elle a fini par céder. Ta santé mentale ne tenait qu’à un fil
alors t’as décidé de le couper en deux - tentant, bon an mal an, d’en
lier les embouts. T’inquiète pas Amy, Elly est là. Tu n’es plus seule.
Je m’occuperai de te remettre sur le droit chemin, peu importe à quel
point tu t’enfermes dans le déni de toi. Dans ce déni de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notwonderland.forumactif.org
 
elle pourrait t'abimer ▬ deter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle a fait un bébé toute seule
» Elle attend
» Spectacle Lui Elle & Sens Ciel - septembre 2009 - Alsace
» celle là, elle déchire!!
» Je ne vous parlerais pas d'elle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Not Wonderland :: FORUMS ACTUELS :: Ariesten :: Fiches-
Sauter vers: