Rangements.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meruem O. Raynal

Aller en bas 
AuteurMessage
GAUTIER
Admin
GAUTIER

Messages : 229
Date d'inscription : 14/08/2016

MessageSujet: Meruem O. Raynal   Jeu 3 Jan - 14:47

MERUEM OWAIN RAYNAL

ÂGE ϟ 17 ans.
GROUPE ϟ Hybride.

Qualités ϟ Bienveillant, drôle, honnête.
Défauts ϟ Impatient, sarcastique, rancunier.

ORIENTATION SEXUELLE ϟ bisexuel, il paraît - il est davantage attiré par les femmes, mais il ne s'est jamais posé la question et les hommes ne le dérangent pas non plus.

MÉTIER ϟ étudiant, ayant un an d'avance, il a déjà terminé les diplômes obligatoires et continue les études supérieures pour un métier qui lui plaise.

AVATAR ϟ  Adrien Agreste/Chat Noir (Miraculous Lady Bug).

HYBRIDITÉ ϟ panthère.
Meruem est hybride d'une panthère noire et il est capable de se transformer de différentes façons. Il peut se transformer partiellement et hériter des yeux à pupille fendue, des oreilles et d'une queue, ou bien de se transformer de façon totale en l'animal correspondant - une panthère adulte, d'ailleurs. Ses sens (odorat, ouïe et vue) sont affûtés lors de ces deux transformations.


面白い男


when the light is running low and the shadows starts to grow
and the places that you know seems like fantasy


il a le sourire facile, les expressions en couleur sur un visage encore jeune et malléable par les orifices invisibles d'une vie cruelle - comme l'innocence d'un bourgeon d'existence. meruem signifie "la lumière qui illumine tout" et dans le cas d'une telle boule de bienveillance, c'est plutôt bien choisi.
entre son visage souvent adouci malgré la souffrance portée, entre ses mots délicats derrière les larmes refoulées, il se contente d'exister. sa vie a le parfum de ces instants éphémères qu'il se force à oublier, ses sentiments ont le goût sucré d'une tristesse qu'il se refuse de laisser dominer. la jeunesse, comme porteuse d'une liberté d'espérer. l'espérance, comme la limite de cette expérience cruelle qu'il s'en veut presque de connaître. meruem renferme son humanité dans un silence parfois un peu déroutant, oublie les rires au profit d'un rictus, comme une retenue mature.

sa chance de vivre lui ôte le désespoir d'une réalité qu'il n'est pas certain d'aimer, et cette rancœur transforme ses vérités en d'odieux mensonges. caché derrière le masque des sourires sans pour autant les feindre, transformer la franchise en la légèreté d'un humour censé adoucir la tristesse.
malgré la franchise, il ne peut que détourner les yeux.
en dépit des larmes ressenties, il ne peut que vouloir sourire.
il combat le mal en le laissant périr, s'accroche aux réalités de sa force mentale comme si elle surpassait les douleurs invisibles.

quelque part, il sent cette douce agonie le submerger doucement, son combat s'assombrir - au fil du temps, des regards qu'il refuse de partager. il sent l'oppression, l'interminable dévotion de ses sentiments et d'une peine grandissante.
meruem ne règle pas ses problèmes, il se contente de les repousser.
meruem n'éteint pas sa souffrance, il se résout à l'encaisser - et il se refuse à voir la vérité reprendre ses droits, comme l'extinction d'un espoir qui ne fera jamais que le blesser jusqu'à le dévorer.

bonne humeur au quotidien •• bienveillant avec son entourage et les gens en général, même les inconnus •• fait passer les autres avant lui lorsque les situations l'exigent •• souvent immature, cependant, ne sait pas faire l'impasse sur ses sentiments •• péché mignon, la gourmandise •• un côté kleptomane au sujet de la nourriture, il en a honte et ne l'assume pas •• blagueur au point d'en perdre de vue l'essentiel •• n'aime pas le sarcasme blessant, mais ça sort tout seul s'il est triste ou à bout •• colérique sur les bords •• donne de bons conseils qu'il ne sait pas appliquer lui-même •• vit en appartement avec un chat •• bordélique, trop fainéant pour espérer ranger •• en revanche, il fait attention sur l'hygiène •• aime beaucoup les balades nocturnes et dans le calme •• très peu matérialiste •• fait du sport pour régler ses problèmes d'humeur •• n'aime pas se confier aux autres •• un peu trop solitaire et méfiant, à force de ne compter que sur lui-même.

there's a light inside your soul
that’s still shining in the cold with the truth


des yeux sombres d'un père incapables d'aimer,
de l'expression glaciale d'une mère omnibulée,

de cette famille meurtrie - meruem ne se rappelle de rien.

tout a commencé entre les bras d'un médecin bienveillant à la voix douce et rassurante.
tout a commencé dans cet air stérilisé, pourtant envenimé par les pensées malsaines d'une famille discriminante - et le naturel, au sein des stéréotypes et d'une haine pesante, eut vite fait d'engloutir la curiosité des différences innocentes d'un nouveau-né.

de ces oreilles sombres et de ces yeux fendus,
de ces cris mi-humains à la magie suspendus,

ces parents n'en acceptèrent pas le moindre effet.

un claquement de langue agacé, un regard horrifié. la voix glaciale qui ordonne et rend jugement - et ces humains exemptes de magie, si admirés, la tête montée par le culte voué et l'admiration éperdue, refusèrent ce petit être inconscient qui tâchait leur blason si parfait.
au diable, cette descendante !
ils se débarrassèrent des affaires du bébé au profit de quelques pansements - car ils avaient oublié meruem de la même façon qu'ils l'avaient procréé, sur un coup de tête. bien trop jeune pour se souvenir des quelques jours, bien trop innocent pour en éprouver un quelconque remord - il n'eut pas le loisir d'accepter ces changements, c'est donc ainsi qu'il décida de les accepter.

la famille raynal, bienveillante, avenante, prévenante.
la famille riche, influente.
l'aîné sembla le voir d'un mauvais œil, au début - et ce sentiment s'estompa doucement au fil d'un temps enveloppé d'amour familial.

de ces années dorées, de ce bonheur gravé,
de cette famille parfaite, ces gens qui l'acceptent,

meruem ne veut rien oublier - empli de reconnaissance.

du plus petit âge au lycée, tout alla à merveilles ! libre, malgré ses problèmes, travailleur, en dépit de l'impulsivité - l'éducation fut parfaite, tout comme cette famille, à défaut qu'il porte leur sang. lorsque vint l'heure pour lui de passer aux études supérieures, il prit un appartement avec l'argent qu'il avait économisé et adopta un animal en guise de compagnie.
reconnaissant, effrayé.
téméraire, comme un "merci" oublié.
au fond, il porte en lui le désir de devenir quelqu'un, de réussir cette vie sauvée, de cette seconde chance inespérée que la famille raynal lui a offert. il veut vivre, profiter de ce futur imminent.


DC de Loline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notwonderland.forumactif.org
 
Meruem O. Raynal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Not Wonderland :: FORUMS ACTUELS :: Ariesten :: Fiches-
Sauter vers: