Rangements.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Myrtille I. Bergling

Aller en bas 
AuteurMessage
GAUTIER
Admin
GAUTIER

Messages : 234
Date d'inscription : 14/08/2016

Myrtille I. Bergling Empty
MessageSujet: Myrtille I. Bergling   Myrtille I. Bergling Icon_minitimeSam 3 Nov - 23:38

MYRTILLE ILLIMA BERGLING

SURNOM ϟ mimi bien souvent, la plupart des autres surnoms étant des moqueries.
ORIENTATION SEXUELLE bisexuelle il paraît.
ORIGINES irlandaises & être de l'eau.

SANG sang-mêlée & waterproof.
PARTICULARITÉ Semi-être de l'eau.
ANNÉE D'ÉTUDES 6ème année.
OPTIONS transmutation & alchimie.
AVENIR aucune idée et elle n'y pense pas.

AVIS SUR LES MOLDUS & CRACMOLS À POUDLARD favorable ; elle en elle-même suffisamment goûté à la discrimination pour ne pas en détester toutes les formes de pratique.
MAISON Ici.
AVATAR mipha from the legend of zelda.

BAGUETTE ϟ 31cm en bois de chêne blanc & crin de licorne.
ÉPOUVANTARD ϟ un dragon crachant du feu.

PATRONUS ϟ une loutre.
REFLET DU MIROIR DE RISÉD ϟ elle-même entourée des êtres de l'eau & de sa famille humaine, libérée de la peur du rejet.

ODEUR DE L'AMORTENTIA ϟ la mer & l'oedeur du feu de cheminée, souvenirs d'enfance.
MATIÈRE FAVORITE ϟ histoire de la magie.
BONBON FAVORI ϟ chocogrenouilles.

CRÉATURE INSPIRANTE ϟ êtres de l'eau, bien sûr.
ANIMAL DE COMPAGNIE ϟ momo le shiba.


赤いな女


when the light is running low and the shadows starts to grow
and the places that you know seems like fantasy


Un regard éclatant, comme l'immense profondeur de la bonté partagée. Les sourires sincères, brillant de cette étrange humanité. Les sentiments se noient dans le calme doucereux qu'elle partage, cette fausse simplicité qui a des échos de bonne humeur.
Ce visage, une normalité trop calme pour qu'elle ne prenne la tonalité du bonheur, et pourtant c'est dans ce regard que se lit l'incertitude du futur au centre de ses songes.
Elle dresse cette légèreté amusante comme contours à sa maturité étonnante, l'ironie permanente d'un cœur fatigué d'exprimer l'expérience. Il y a dans ses prunelles le mélange de l'espoir et d'une désillusion profonde ; la portée étonnante d'une conscience qui projette si loin même ses plus maigres pensées.

Elle a l'esprit évasif, des pensées philosophiques ; elle a le goût de la paix et l'attrait des guerres à proximité. Une nature pacifiste et des désirs inconscients ; un cœur bienveillant aux penchants versatiles - et c'est dans cette tentation permanente que se trace toute son identité.
Un funambule d'existence ; un pied dans le vide.
Maintenue debout par ses convictions, et les bribes d'étoiles du bien parfois s'éteignent pour le plonger dans le noir d'un mal qu'elle brûlait presque de répandre au monde.

La bienveillance aux abords de l'immaturité ; le doute a des goûts exquis d'un inconnu dont elle ne connait pas les limites. Détachées des notions de bien ou de mal, rattachée à l'univers par la seule force d'un cœur fissuré.
Myrtille, comme une odeur délicate, comme un goût fruitée.
Myrtille, comme un cœur qui bat et des joues rosées.
Il serait bien naïf de l'associer au bien ; et elle exprime son besoin de grandir par ses caprices d'enfant ; elle se détache par un style unique, un désir de reconnaissance. Hybride affirmée ; un sang coupé par la frontière de la haine qui s'est amassée sur elle.

there's a light inside your soul
that’s still shining in the cold with the truth


hez les bergling, tout a toujours été planifié. dès la naissance, dans ce passé jusqu'à ce futur en passant par leur mariage. issus respectivement de deux riches familles de sang-mêlé, les parents de declan, le frère aîné de myrtille, avaient toute la vie devant eux, si fausse qu'elle puisse être. en soi, declan lui-même s'est avéré être un enfant à problèmes, mais le véritable imprévu de la relation, ce fut myrtille. issue d'une adultère de la part de mme bergling, la vérité ne fut connue que bien plus tard, lorsque des petites branchies se dessinèrent, presque invisibles, à la base du cou de la petite fille calme qu'elle était.
myrtille est née dans un univers renfermé, juge, rejetant les différences, refusant d'assumer sa naissance. elle n'était pas plus voulue que chérie, et mr. bergling abandonna toute affection envers elle dès lors qu'il apprit l'identité de son père biologique : un vulgaire être de l'eau. ce mariage n'était peut-être pas fait d'amour, mais poussé par sa fierté, il ne posa jamais le moindre regard sur le second enfant de la famille.

c'est ainsi que, dans le silence, l'enfer commença.
elle avait ouvert les yeux en même temps qu'elle fermait son cœur ; lorsque sa conscience fut suffisamment solide pour retenir les fondamentaux de son univers. lorsqu'elle eut l'âge pour comprendre, pour oublier, et surtout pour apprendre à aimer. la bienveillance qui découlait d'elle ne lui fut jamais rendue ; elle erra dans la solitude d'une éducation délaissée, livrée à elle-même, bercée par l'expérience qu'elle se construisit toute seule.
sous les moqueries, la haine, la colère ; sous les coups, parfois, d'un aîné qui la détestait. il était la seule à lui accorder un tant soit peu d'attention ; et elle était souvent nocive.
personne ne lui causait, autrement.
sans doute était-elle une cause perdue.

myrtille se souvient des tâches bleutées sur sa peau blanche ; elle se rappelle d'avoir cherché sa place, trouvé son reflet dans l'eau vibrante du robinet. elle se souvient du plaisir des bains, d'une respiration sous-marine. de ces heures perdues à fouiller les flots pour s'y retrouver.
c'est en ce nom qu'elle s'habille ainsi,
se déguise en ce qu'elle n'est pas vraiment,
mais c'est ainsi qu'elle se sent.
elle porte ce chapeau un peu grand, cette combinaison écarlate ; elle se balade pieds nus, n'endossant qu'à moitié la culture du peuple auquel elle n'appartiendra jamais.

elle cherche sa place,
ici, là-bas,
quelle importance ?

dans cette école, intégrée depuis ses douze ans, elle se sent presque exister.
presque heureuse, d'enfin pouvoir se regarder.

myrtille, rouge d'une passion survivante.
elle garde ce sourire éclatant.
un courage un peu maladroit, parfois déprimant.
le désir de vivre, le refus de se laisser oublier.


Magnus, Amelia, Elendil.


Dernière édition par GAUTIER le Mer 9 Jan - 1:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notwonderland.forumactif.org
 
Myrtille I. Bergling
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Not Wonderland :: Fiches-
Sauter vers: